2017, PLAFONNEMENT DE LA DEDUCTION DES FRAIS DE DEPLACEMENT A 500 CHF

Dans le canton de Genève, les frais de déplacement nécessaires entre le domicile et le lieu de travail font partie des frais professionnels. Ils se déterminent de manière forfaitaire. Il est toutefois possible, à certaines conditions, de déduire l’ensemble des frais effectifs.

Suite à la votation du 25 septembre 2016, les électeurs genevois ont accepté un plafonnement à CHF 500 de la déduction fiscale des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail des salariés.

Cette mesure ne s’applique qu’en cas de déduction des frais effectifs et ne concerne donc pas les frais forfaitaires qui représentent 3% du revenu déclaré dans un plafond de CHF 1’713 pour 2016.

L’administration fiscale cantonale genevoise a fait savoir que la déduction des frais de transport serait dorénavant plafonnée à 500 CHF par an pour l’impôt cantonal et communal (ICC). Le plafond de 3’000 CHF par an pour l’impôt fédéral direct (IFD) est quant à lui maintenu.

Aussi, les frontaliers bénéficiant du statut de quasi-résident ainsi que les résidents du canton de Genève soumis au rôle ordinaire ne pourront plus déduire l’intégralité de leurs frais de déplacement lorsqu’ils optent pour les frais effectifs.

Dorénavant plafonnée, ladite déduction sera donc moins intéressante pour le frontalier quasi-résident, comme le montre l’exemple ci-dessous :

Monsieur X, salarié d’une entreprise genevoise effectue tous les matins 30 km pour se rendre à son travail et la même distance le soir pour en revenir. Monsieur X travaille à 100% et utilise une voiture (tarif kilométrique 0,7) :

 

→ Soit un kilométrage total quotidien de 60 km.

→ Soit un kilométrage total annuel de 13’200 km (60×220).

→ Soit une déduction totale pour frais de déplacement de CHF 9’240 (13’200×0,7).

 

Auparavant Monsieur X pouvait déduire CHF 9’240 à l’ICC au titre de ses frais de déplacement, il ne pourra à partir de 2017 déduire qu’un maximum de 500 CHF.

La demande du statut de quasi-résident à l’AFC étant irrévocable pour une année donnée si vos revenus de source suisse atteignent 90% des revenus de votre foyer, il est désormais capital de bien mesurer les conséquences fiscales de ce régime par rapport à l’imposition à la source sous peine de devoir payer un impôt complémentaire….

Canton of Geneva: the deduction cap of the traveling costs to CHF 500 from 2017

In Geneva, the traveling costs between the place of residence and the workplace may be deductible for calculation of the Swiss individual income tax. They are determined in a fixed way. It is however possible, on certain conditions, to deduct all the actual cost.

Further to the voting of September 25th, 2016, the Genevan voters accepted a cap to CHF 500 of the tax deduction for the traveling costs between employees’ place of residence and workplace.

This measure applies only in case of deduction of actual cost and does not concern the fixed costs which represent 3 % of the reported income in a cap of CHF 1’713 for 2016.

The Geneva cantonal tax authorities indicated that the deduction of the transport costs shall be limited from now on to 500 CHF a year for the cantonal and municipal tax (ICC). The ceiling of 3 ‘ 000 CHF a year for the direct federal tax (IFD) established is maintained.

Thus, the inhabitants of the border zone benefiting from quasi-resident’s status as well as the residents of the canton of Geneva submitted to the ordinary role cannot deduct any more their entire traveling costs when they opt for the actual costs.

From now, regarding this new cap, the deduction may be less interesting for the quasi-resident inhabitant of the border zone, as shown in the following example:

Mr. X is an employee of a Geneva company and drives 30 km by car to go to his work and the same distance in the evening to return there. He is fully occupied and uses a car (kilometric rate of 0,7):

 

→A total daily mileage of 60 km ;

→A total annual mileage of 13 200 km (60*220) ;

→A total deduction of CHF 9240 (13 200*0,7) for his travel expenses.

 

Consequently, Mr. X could deduct CHF 9 240 to ICC from his travel expenses, but now, he can only deduct a maximum amount of CHF 500.

As your request for quasi-resident scheme to the AFC is irrevocable for a given year (subject to conditions of 90% of the incomes of the household derived from Switzerland) it is now crucial to assess the tax consequences of this regime in comparison to Geneva’s tax at source system. otherwise an additional tax liability may be charge on you…

 

ARTICLE DU 08.01.2017

droit fiscal et douanier